Photo d'illustration : Puissance Télévision
Sécheresse

Sixième rapport du GIEC : résumé de la situation

Environnement & Météo

Ce lundi 9 août 2021, le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) a publié le premier volume de son sixième rapport d’évaluation, avertissant une nouvelle fois le monde sur l’état de la Terre face à nos modes de vie. Clarifions ici cette publication.

Qu’est-ce que le GIEC ?

Depuis plus de 30 ans, des centaines de scientifiques venus du monde entier étudient et évaluent l’impact de l’Humanité sur la planète, et particulièrement le réchauffement climatique.

Le rapport

Le rapport sorti ce lundi, né de la concertation de 250 scientifiques, annonce ses projections concernant le climat, que ce soit au niveau régional ou mondial.

© Ministère de la Transition Écologique et Solidaire

Ce qu’il se passe

La température globale continue d’augmenter à un rythme inquiétant : le seuil de +1,5 °C risque d’être dépassé avant 2040

Ce seuil correspond au réchauffement planétaire depuis l’ère préindustrielle. Une fois le cap de +1,5 °C franchi, les phénomènes et évènements climatiques extrêmes vont s’intensifier de plus en plus. Certains risquent même de devenir irréversibles.

Parmi les conséquences du réchauffement, on compte des températures extrêmes, des inondations, des sécheresses, la destruction des habitats d'animaux, etc.

Ce qu’il faut faire

Pour limiter les effets désastreux du réchauffement global, le GIEC préconise de réduire rapidement les émissions de CO2 pour atteindre la barre des zéro émissions nettes autour de 2050. Les autres gaz à effet de serre doivent aussi être réduits drastiquement. Cela nécessite une réflexion et un changement d’ampleur de nos modes de consommation, de transports, et de notre vie en général.

« Le défi est immense, car il implique de sortir en une décennie, d’une civilisation fondée sur les énergies fossiles depuis plusieurs siècles », a déclaré Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique.

Ce qui est fait

L’objectif de l’Union Européenne est la neutralité carbone pour 2050. La neutralité carbone signifie qu’il y a autant de gaz émis dans l’atmosphère que de gaz retiré. L’UE souhaite également réduire d’au moins 55 % ses émissions nettes d’ici 2030, par rapport à 1990. La réussite de ces projets passe par une série de propositions législatives.

En France, la loi « Climat et Résilience » met en place des mesures concernant aussi bien les transports, les logements, mais aussi l’artificialisation.

Article publié le :
10.8.2021
à
18:00
Avec :
No items found.
Thèmes associés
Partager cet article :
les derniers articles
publicité