Photo : Cédric Bertrand

Bâtiment en cours de démolition à la côte Sainte-Catherine

Vie locale

Si vous vous promenez en ce moment dans les rues de la Côte Saint-Catherine, les travaux en cours ne vont ont pas échappé. L’office public de l’habitat (OPH) de la Meuse réalise en effet des travaux à Bar-le-Duc dans le cadre de sa stratégie patrimoniale, dont modernisation, attractivité et désenclavement sont les mots-clés.

Des travaux engagés depuis octobre 2020

En effet, l’OPH Meuse réhabilite de nombreux logements à Bar-le-Duc depuis le mois d’octobre 2020. Deux bâtiments situés allée de Bourgogne ont d’ores et déjà bénéficié de travaux d’électricité, de plomberie et réseaux de gaz. De nouveaux ascenseurs ont été installés, les parties communes ont été rénovées et des travaux d’amélioration des performances thermiques réalisés. Pour l’heure, 34 des 68 logements concernés sont occupés. « Des changements notables pour les habitants qui voient les façades de ces immeubles construits au milieu des années 60, se parer de nouveaux matériaux de qualité redonnant au quartier une image plus actuelle », rapporte l’OPH de la Meuse.

Démolition en cours impasse des Ardennes

En ce moment même, la démolition d’un bâtiment situé impasse des Ardennes est en cours. « Des travaux qui s’inscrivent dans une véritable volonté pour l’office d’apporter modernité et confort aux locataires afin de désenclaver le quartier », précise l’OPH. À la place de cet immeuble datant des années 60, des espaces verts vont être créés, ainsi que de nouveaux équipements municipaux. Au total, ce sont 162 logements et un parking souterrain qui sont en train d’être démolis. En prévision, l’OPH avait procédé au relogement de 91 familles entre décembre 2018 et août 2019. Selon Cédric Bertrand, médiateur propreté et environnement à l’Agglomération Meuse Grand Sud, les logements étaient « devenus trop grands et plus adaptés aux demandes des locataires. »

Des travaux qui devraient recouvrir une durée totale de 40 semaines. « Ils ont commencé par le désamiantage et le démontage des menuiseries. Ensuite, ils procèdent au grignotage de l’immeuble. Tous les matériaux sont triés avant d’être emmenés à la décharge », explique Cédric Bertrand. Près de 3 millions d’euros sont engagés dans ce projet.

Article publié le :
5.1.2021
à
9:45

Juliette Da Silva

contacter la rédaction
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité