Photo : Laura Boinet / Puissance Télévision
Une vache

Covid 19 : indemnisation des élevages de bovins allaitants

Économie

La direction départementale des territoires de la Haute-Marne a récemment mis en place une aide concernant les éleveurs de bovins allaitants. Ce dispositif a pour objectif de compenser les préjudices financiers causés par l’effondrement de la demande en bovins allaitants, à la suite des mesures prises en France pour lutter contre la pandémie de Covid19.

UNE ENVELOPPE NATIONALE DE 60 MILLIONS D’EUROS

« Cette aide consiste en la prise en charge d’une partie de la perte économique engendrée par la pandémie de Covid19 en 2020, sur la base d’un forfait par animal vendu au cours de cette période » explique la direction départementale des territoires de la Haute-Marne.

Cette enveloppe est à destination des éleveurs éligibles à l’aide couplée aux bovins allaitants en 2020, ou pouvant démontrer un chiffre d’affaires issu de l’atelier bovin viande d’au moins 60 % du chiffre d’affaires total.

L’aide sera de 41 € par broutard et de 52 € par jeune bovin. Elle pourra être attribuée seulement aux demandeurs éligibles, tout en respectant un seuil de dix animaux minimum. L’ensemble des critères d’éligibilité sont à retrouver sur le site internet de FranceAgriMer. L’aide sera plafonnée afin que le revenu disponible de l’année 2020 ne dépasse pas le critère d’entrée du dispositif fixé à 11 000 euros par unité de travail annuel non salarié.

COMMENT RECEVOIR L’INDEMNISATION ?

Les agriculteurs ont du 26 juillet jusqu’au 15 septembre pour déposer leurs demandes. La démarche se déroule exclusivement sur la plate-forme dédiée. Sur cette dernière, il est nécessaire de rentrer un SIRET valide, compléter un formulaire, puis importer des pièces administratives. Enfin, le versement sera effectué par France Agri Mer qui, une fois le paiement réalisé, en informe le bénéficiaire par un courrier.

LES AGRICULTEURS DE BOVINS ALLAITANTS TOUCHÉS PAR LA CRISE SANITAIRE

En effet, la crise économique engendrée par la crise sanitaire Covid19 a fortement impacté les débouchés de la filière viande bovine issue de troupeaux allaitants, tant en ce qui concerne la viande de jeunes bovins que les animaux sur pieds. Les cotations de la viande de jeunes bovins ont connu une baisse importante sur la période d’avril 2020 à mars 2021, du fait de l’encombrement des marchés.

Ces fortes baisses des prix de vente des broutards et jeunes bovins ont pesé sur les revenus de l’ensemble des systèmes d’exploitation de bovins allaitants (naisseurs spécialisés, naisseurs engraisseurs et engraisseurs spécialisés.

Article publié le :
29.7.2021
à
15:41

Elise Chartier

contacter la rédaction
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité