Photo : Lina Tran / Puissance Télévision
1ere dauphine miss champagne-ardenne 2022

« Être 1ère Dauphine, ça reste quelque chose d’exceptionnel à mes yeux »

Vie locale
alerte info
contenu publi-rédactionnel

Ce samedi 30 octobre, Emmy Gauchey se trouvait à Vitry-le-François, sa ville de naissance, pour commencer sa première mission pour le comité de Miss Champagne-Ardenne. En effet, depuis un mois, la jeune vitryate a décroché le titre de 1ère Dauphine, lors du concours de Miss Champagne-Ardenne 2022

Après un échec en 2019 pour Miss Marne, elle a réussi à décrocher une écharpe. Un titre qui lui permet, pendant un an, de représenter l’ancienne région et de remplacer la nouvelle Miss Champagne-Ardenne, Léna Massinger, lors de ses absences pour Miss France. Une fierté pour cette Vitryate qui a réalisé unde ses rêves

Emmy revient pour nous sur cette soirée et ce qu’il l’attend dans son nouveau rôle. 

PTV : Comment s’est déroulée la finale ? 

E.G :Ça s’est très bien passé ! La preuve, je suis devenue première Dauphine [rires]. C’était un super show. Avec les filles, on était hyper soudé donc on a réalisé un show spectaculaire pour le public. J’ai eu beaucoup de retours positifs. 

Le concours de Miss Champagne-Ardenne était quelque chose dont tu rêvais depuis longtemps. Comment as-tu vécu ton expérience ? 

C’était forcément à la hauteur de mes espérances. Il y a deux ans, je n’avais rien gagné à Miss Marne. Donc c’est aussi une fierté pour moi d’être à une marche de Miss Champagne-Ardenne, car c’est une évolution. Et tout ça reste une très belle expérience. 



Qu’est-ce que tu as ressenti avant le verdict ? 

Avec Léna, on se regardait. Et je me disais « c’était soit moi, soit elle. » J’ai eu beaucoup d’émotions, mais pas de stress car je n’arrivais pas à me rendre compte que j’étais dans les deux dernières.

Comment tes proches ont vécu ce moment ? 

Je pense que ma famille était beaucoup plus stressée que moi [rires], notamment lorsque j’étais dans les cinq dernières et qu’on ne m’appelait toujours pas. Aujourd’hui, mes proches sont très fiers. Ils étaient vraiment émus, forcément je le suis aussi. Je les ai rendus fiers donc, pour moi, j’ai tout gagné. 

Est-ce que l’on ressent une petite déception d’être 1ère Dauphine ?

Je ne dirais pas de la déception, mais plutôt un pincement au cœur. Je pense que c’est pareil pour toutes les filles. On voulait tous participer au concours Miss France donc on a forcément un pincement au cœur, mais pas de déception. Sur le moment et même aujourd’hui je suis très contente de mon titre. Je ne suis pas frustrée, je suis très contente et très fière. 

Après un premier essai infructueux, qu’est-ce que cette écharpe représente ? 

Elle représente déjà un aboutissement de mon rêve. Certes je n’ai pas eu la plus belle, mais j’en ai une, qui est aussi très belle. Être 1ère Dauphine ça reste quelque chose d’exceptionnel à mes yeux, et ceux de ma famille. Donc, je vais prendre à cœur mon rôle cette année. 

Peux-tu nous expliquer ton rôle en tant que 1ère Dauphine ? 

Aujourd’hui [ndlr : samedi 30 octobre],je suis à Vitry-le-François pour remercier tous les partenaires qui nous ont offert des cadeaux. Autrement, on est invité à faire des évènements dans la région. Je serai sûrement accompagnée des autres dauphines et aussi de Léna, notre Miss Champagne-Ardenne. 

Emmy Gauchey rend visite aux différents partenaires du concours © Lina Tran / Puissance Télévision


Quels sont tes projets pour la suite ? 

Je pense que cette écharpe m’ouvrira d’autres portes, mais je ne sais pas encore lesquelles. Je reste prête à saisir les opportunités qui viendront avec ce titre.

Du côté de mes projets personnels, je continue mes études en Sciences de l’Éducation pour devenir professeur des écoles. C’est une vocation et l’un de mes rêves d’enfance.

Le concours Miss France se déroulera le 11 décembre prochain, à Caen.


Article publié publié le
5.11.2021
à
10:08
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité