Photo : James Beaurepère / Puissance Télévision
bureau vide

Le Grand Est bat les records du taux d’absentéisme au travail

Économie
contenu publi-rédactionnel

Depuis 2020, le taux d’absentéisme au travail a explosé partout en France. Maladies, blessures, contraintes familiales ou encore manque de motivation, les causes des arrêts de travail sont multiples mais le principal coupable reste la crise sanitaire.

Depuis 2016, la société Gras Savoye mène une enquête auprès de plus de 500 entreprises concernant l’augmentation du taux d’absentéisme au travail. Les chiffres augmentent chaque année mais les statistiques de l’année 2020 ont battu tous les records, passant de 4,18% d’absentéisme en 2019 à 5,04% en 2020.

DES SITUATIONS DISPARATES

Selon la localisation, le secteur de travail, la tranche d’âge ou encore le genre, les chiffres varient. En effet, le quart Nord-Est de la France est principalement visé puisque le Grand Est arrive sans fierté en tête du classement, avec un taux passant de 5,3 % en 2019 à 6,6 % en 2020, soit une hausse de 25 %.Les secteurs de la santé (+26 %) et du transport routier (+32 %)sont les plus touchés en raison de professions jugées « particulièrement stressantes », surtout pendant la crise sanitaire.

Le phénomène est également plus accentué chez les plus de 50 ans avec un taux d’absentéisme de 5,5 % en 2018, mais les chiffres augmentent de plus en plus chez les30-39 ans (+ 18 %) et chez les 40-49 ans (+ 15 %).

Le Covid a aggravé l'absentéisme © Les Échos

‍DIFFÉRENTS FACTEURS MIS EN CAUSE

Au pic de la pandémie, en 2020, un tiers des salariés ont posé au moins un arrêt de travail dans l’année, les principaux motifs étant la garde d’enfants ou encore une mise en quarantaine obligatoire. Mais un point noir est à souligner dans cette affaire. Alors que la situation épidémique s’apaise partout en France, les taux d’absentéisme ne diminuent pas pour l’année 2021 et semblent même à la hausse. Une situation inquiétante qui doit être prise au sérieux par les entreprises.

Les causes sont donc multiples, d’autant plus que les employeurs ne sont pas censés connaître le motif de l’arrêt de travail. Un autre facteur peut cependant être complice de ce phénomène: celui du télétravail mis en place durant les périodes de confinement qui peut être à l’origine d’un manque de motivation chez les salariés pour retourner au travail en présentiel.

Article publié le :
2.11.2021
à
16:26

James Beaurepère

contacter la rédaction
Avec :
No items found.
Thèmes associés :
Partager cet article :
les derniers articles
publicité