Photo : Lana Morisset / Puissance Télévision
Téléphone sur l'application pass culture devant le théâtre de Saint-Dizier

Le Pass Culture s’ouvre aux plus jeunes

Culture & Loisirs
alerte info
contenu publi-rédactionnel

Annoncé dans le décret publié le 6 novembre, puis confirmé par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, le Pass Culture sera accessible à partir de 15 ans dès janvier 2022.

Le Pass Culture : pourquoi ? Pour qui ?

Le Pass Culture permet à ses bénéficiaires de s’habituer aux achats en s’offrant de nombreuses expériences culturelles. Il prend en charge des sorties au musée, au théâtre ou même au cinéma et biens plus encore. Il est aussi possible d’acheter des livres (hors manuels scolaires, parascolaires ou d’occasion) à condition que leur retrait se fasse dans un point de vente.

« C’est un véritable succès : depuis le 20 mai dernier, près de 641 000 utilisateurs de 18 ans bénéficient d’un crédit de 300 euros […]. Si l’on ajoute les jeunes inscrits dans le cadre de l’expérimentation, ce sont plus de 800 000 jeunes qui aujourd’hui utilisent cette application », a affirmé Roselyne Bachelot, ministre de la Culture.

Le seul critère pour pouvoir profiter du dispositif est de résider en France métropolitaine ou certains départements d’outre-mer. Ceux n’ayant pas la nationalité française peuvent aussi en bénéficier, à condition qu’ils résident en France depuis un an.

Pour s’inscrire, il suffit de justifier son identité grâce à une copie de sa carte d’identité ainsi qu’un justificatif de domicile ou bien une attestation d’hébergement. Après sa vérification, un e-mail de validation est envoyé.

Un nouveau dispositif

D’abord disponible dans 14 départements en 2019 puis généralisé dans toute la France, le dispositif du Pass Culture ne cesse d’évoluer. Comme l’a annoncé Emmanuel Macron en mai, le pass vise à s’étendre. Dès janvier 2022, il concernera en plus des personnes âgées de dix-huit ans ceux de quinze, seize et dix-sept ans.

L’inscription, qui se fait dès la date du dix-huitième anniversaire, s’ouvrira donc petit à petit pour les mineurs :

  • Le 10 janvier pour ceux ayant 17 ans ;
  • Le 20 janvier pour ceux ayant 16 ans ;
  • Le 31 janvier pour ceux ayant 15 ans.

En s’appuyant sur une nouvelle formule, il permettra aux élèves à partir de la quatrième d’eux aussi bénéficier d’offres. Des projets pilotés par les établissements scolaires et les professeurs pourront aussi être élaborés grâce à l’apparition d’une part collective

« Il y aura également une part individuelle qui permettra aux jeunes à partir de l’âge de 15 ans de commencer à faire leurs propres choix, dans la logique d’émancipation qui préside au Pass Culture », a ajouté Roselyne Bachelot.

La part collective 

La part collective est un crédit consommable tout au long d’une année scolaire qui ne peut pas être reportée à l’année suivante. Uniquement consacrée aux établissements scolaires, elle permettra aux collèges et lycées de financer des activités artistiques et culturelles éducatives.

« Le montant de la part collective du pass culture est fixé, pour chaque établissement, au prorata du nombre d’élèves scolarisés dans chaque niveau d’enseignement concerné », a précisé Roselyne Bachelot.
Tableau récapitulatif © Ministère de la Culture

Les équipes pédagogiques pourront sélectionner des activités proposées par les partenaires référencés par la structure chargée du Pass Culture. Grâce à la part collective, les élèves d’un même niveau scolaire auront un accès égal aux activités culturelles et artistiques.

La part individuelle

Ouverte à tous les élèves scolarisés en classe de quatrième jusqu’en terminale, la part individuelle permettra aux élèves de faire leurs propres choix face à diverses offres culturelles. La condition pour se la voir attribuée est de faire partie d’un établissement public ou privé. Les élèves inscrits en CAP (certificat d’aptitude au travail) pourront aussi y avoir droit.

Le montant de cette part individuelle changera, suivant l’âge du bénéficiaire

  • 20 euros pour les personnes de quinze ans ;
  • 30 euros pour les personnes de seize à dix-sept ans.

Il sera possible de cumuler les différents crédits, mais ils devront être dépensés avant les dix-huit ans du bénéficiaire. C’est au total presque 500 euros qu’un élève se verra attribuer pour pouvoir profiter d’un large choix de pratiques culturelles.

Article publié publié le
12.11.2021
à
17:27
Avec :
No items found.
Thèmes associés :