Photo : Lina Tran / Puissance Télévision
deventure-de-la-boutique-bragarde-france-loisirs

Le verdict est donné pour France Loisirs

Économie
contenu publi-rédactionnel

Alors que le club de livre implanté dans toute la France était en redressement judiciaire depuis fin octobre, le verdict quant au futur de France Loisirs est tombé ce lundi 13 décembre.

Une situation compliquée

Après une convocation par un actionnaire le lundi 25 octobre 2021, France Loisirs avait été placée sous la tutelle du tribunal du Commerce de Paris et en liquidation judiciaire depuis le vendredi 26 octobre.

La société Actissia, qui était alors le propriétaire de France Loisirs, faisait office d’une dette accumulée entre janvier et octobre, et avait donc fait appel à l’État pour un prêt de dix millions d’euros afin de les aider durant la pandémie du Covid-19. En décembre 2017, France Loisirs avait aussi déjà été placée en redressement judiciaire en 2017 afin de régler des problèmes de fonds pour son développement.

Avec quatre offres de potentiels repreneurs, seules deux avaient suscité l’attention du tribunal du Commerce de Paris : celle de Reworld Media et celle de la Société par Actions Simplifiées Financière Trésor et Patrimoine. Le groupe de média Français Reworld Media proposait de licencier, mais aussi fermer des filiales de France Loisirs, telles que son pôle d’édition, son centre d’appel ou bien de logistique. La société Financière Trésor et Patrimoine quant à elle avait exprimé son souhait de faire perdurer France Loisirs. 

La proposition de Financière Trésor du Patrimoine, jugée comme étant la meilleure option selon le tribunal du Commerce de Paris, a été retenue ce lundi 13 décembre.

Un coup dur pour le club de livres français ‍

Sur les cent vingt-deux boutiques que compte le club de livres dans tout le pays, seules quatorze survivront, et leur localisation est encore inconnue. Pas moins de six cents emplois, soit 90 % des employés seront perdus, et seulement une centaine de postes environ perdureront. La reprise de l’activité de France Loisir quant à elle se fera à partir du mardi 21 décembre, date à laquelle les licenciements économiques commenceront à se faire. Une mauvaise nouvelle qui ne tombe que quelques jours avant les festivités de fin d’année.

À lire aussi : France Loisirs : les salariés attendent un repreneur

Article publié le :
16.12.2021
à
8:26
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité