Photo : Puissance Télévision
Façade de bâtiment avec écrit "Entreprises".

Les prêts garantis par l’État pour les entreprises sont prolongés jusqu’à fin juin 2022

Économie
contenu publi-rédactionnel

Le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a annoncé le lundi 8 novembre, au journal Le Figaro, la prolongation des prêts garantis par l’État jusqu’à la fin du mois de juin 2022.

Qu’est-ce que sont les prêts garantis par l’État ?

Les prêts garantis par l’État (PGE) sont mis en place depuis le 25 mars 2020 et ont pour but de venir en aide aux entreprises en difficulté suite aux conséquences économiques de la crise sanitaire. Ces prêts, aux bas taux d’intérêt, sont une aide pour « soutenir le financement bancaire des entreprises » et, notamment, leur trésorerie.

À ce jour, près de 693 000 entreprises ont bénéficié de ces prêts, souscrits auprès de leur banque, représentant 142 milliards d’euros. 75 % de ces PGE ont été distribués durant les quatre premiers mois de leur instauration, soit jusqu’aux environs de la fin du mois de juillet 2020. Depuis, le recours aux PGE connaît une « forte décrue. »

Au total, 300 milliards d’euros ont été injectés, par l’État, dans ces prêts.

La prolongation des PGE

Devant initialement prendre fin en juin 2021, puis au 31 décembre 2021, le ministère de l’Économie et des Finances a décidé de prolonger la durée de ce dispositif jusqu’à la fin du mois de juin 2022. Lors de son allocution du mardi 9 novembre, le Président de la République l’a également annoncé.

« Les prêts garantis par l’État seront prolongés jusqu’en juin 2022 », annonce Emmanuel Macron.

Pour concrétiser cette prolongation, le gouvernement a déposé un amendement au projet de loi de finances pour l’année 2022. Pour définitivement acter cette extension, la Commission européenne doit également se prononcer le 17 novembre et donner son aval. En effet, cette prolongation ne concerne pas seulement l’agenda politique français, mais s’inscrit « dans le cadre européen qui concerne tous les pays membres » du fait des règles de concurrence entre entreprises, qui régissent le marché des pays membres de l’Union européenne.

Par ailleurs, les entreprises ayant déjà souscrit un prêt pourront se voir octroyer un différé d’une année supplémentaire pour effectuer le remboursement auprès de leur banque.

Quelles sont les conditions d’attribution ?

Les conditions d’octroi souples de ces prêts restent inchangées.

Elles seront attribuées par les banques aux entreprises « viables, mais toujours en difficulté » en raison de la crise sanitaire, c’est-à-dire à celles qui ne se trouvaient pas en difficulté avant le 31 décembre 2019.

Toutes les entreprises « quelles que soient leur taille et leur forme juridique » peuvent en bénéficier, à savoir, entre autres, les petites et moyennes entreprises (PME), les entreprises de taille intermédiaire (ETI), les professions libérales, les commerçants, ainsi que les associations.

Article publié le :
11.11.2021
à
11:30

Anne-France Marchand

contacter la rédaction
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité