Photo : Puissance Télévision

La route nationale 67 va devenir une route départementale

Sécurité
alerte info
contenu publi-rédactionnel

C’est une volonté qui ne date pas d’hier, le président du Conseil Départemental de la Haute-Marne, Nicolas Lacroix souhaitait reprendre la gestion des routes nationales 67 et 19, gérées jusque-là par l’Etat. Demain ce sera le cas.

Le ministre délégué chargé des Transports, Clément Beaune, a la volonté de diffuser dans les prochains jours la liste des départements de France souhaitant reprendre la compétence des routes nationales, or le département haut-marnais n’avait donné qu’un accord de principe, car toutes les conditions n’étaient pas réunies pour accepter ce transfert, mais une décision devait être prise aujourd’hui pour décider de l’avenir de ces routes. 

Une question de calendrier qui a poussé Nicolas Lacroix a réunir aujourd’hui, la majorité des membres du Conseil Départemental pour statuer sur leurs engagements. Finalement il n’y aura que la RN67 qui deviendra une route départementale et verra donc sa vitesse limitée à 90 km/h. 

Seulement, mais déjà ! « C’est un axe fort du département qui représente 104 kilomètres de routes, et aujourd’hui les conditions sont réunies pour engager ce transfert. On s’était mis un niveau de compensation qui a été atteint par l’État, avec un certain nombre d’avancées favorables au département concernant le personnel et la viabilité hivernale », explique le président du Département. « Cette compensation sera entre 3,9 millions d’euros et 4,3 millions d’euros. La masse salariale, quant à elle, sera compensée à l’euro près, soit environ 1,9 million d’euros. »

Le transfert de la route nationale 19 ne se fera pas. Cet axe étant interdépartemental, la décision devait se prendre avec plusieurs présidents de département, « dès lors qu’un des présidents n’a pas souhaité ce transfert, notre accord a donc été remis en question et cet axe demeure moins structurant que la RN67 », explique Nicolas Lacroix. 

RN67, la route de la honte

La route nationale 67, considérée comme une colonne vertébrale du département pour les élus départementaux, est tristement connue pour ces nombreux accidents parfois mortels. Le président ne veut plus de cette image, souhaitant faire de cette route « un modèle de ce qu’on sait faire ». Plusieurs dossiers sont en cours pour rendre cette route moins accidentogène, comme la création d’un rond-point à Roches-sur-Marne.

« On prend vraiment nos responsabilités. On souhaite répondre aux demandes des haut-marnais qui reprochent que cette route n’est pas entretenue, on prend des engagements forts pour eux. Avec le transfert de cette route, les démarches seront désormais plus simplifiées », souligne Nicolas Lacroix.

Un transfert prévu pour 2024

Le président Nicolas Lacroix a donc envoyé sa décision au ministre ce mardi soir. La Haute-Marne devrait être un des seuls départements de la région Grand Est, avec la Moselle, à effectuer ce transfert qui prendra effet en 2024. Par ce transfert de compétence, les 28 agents actuels verront leurs employeurs changer et seront transférés en 2025 dans les effectifs du département pour entretenir cette route. Avec ces 104 kilomètres de route nationale devenant départementale, la Haute-Marne se place dans le haut du classement des départements de France.

Sur le même sujet : RN 67, où en est la création du giratoire ?

Article publié
3.1.2023
à
21:05
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité