Photo : Pierre Collin / Puissance Télévision

Marne : les écoles restent ouvertes pour les enfants du personnel de santé

Sciences & Santé
alerte info
contenu publi-rédactionnel

Suite aux annonces d'Emmanuel Macron mercredi dernier, Pierre N'Gahane, préfet de la Marne a précisé la situation sanitaire du département et des mesures qui vont être appliquées pendant les quatre prochaines semaines.

90 lits de réanimations supplémentaires

Avec un taux d'incidence de 341 pour 100 000 habitants et un taux de positivité de 7,6%, dont 7,9% à Reims, la pression hospitalière est à un très haut niveau. Dans la Région Grand Est, le taux d'occupation des lits en réanimation est à 87%, dont 58% des lits occupés par des cas covid. C'est en ce sens que 90 lits de réanimation supplémentaires devraient arriver dans la région, passant de 664 à 750 lits au 12 avril prochain.

"Cette augmentation de lits se fera par déprogrammation mais selon une analyse pour prendre en considération les cas des patients afin de ne pas en pénaliser certains." - Thierry Alibert, délégué territorial de l’ARS Grand Est.

Des doses au ralenti

Dans la Marne, 13 à 14% de la population a été vaccinée. Le vaccin Johnson & Johnson devrait faire ses premiers pas en France, avec l'arrivée de 200 000 doses au 15 avril prochain. Alors qu'en avril les doses hebdomadaires en vaccin Pfizer s'élevaient à 12 800 et prévoyaient d'augmenter entre 16 000 et 19 000 pour le mois de mai, ça ne sera pas le cas. Les restrictions sont de mise en mai, où l'on attendra 75% des doses prévues dans le département. Il n'y aura donc pas d'augmentation de doses en mai., mais une compensation est prévue pour le mois de juin avec 16 000 à 17 000 doses hebdomadaires livrées.

Les femmes enceintes vaccinées

Après plusieurs cas de décès chez les femmes enceintes en France, la vaccination s'élargie à ces dernières qui vont pouvoir se faire vacciner contre la Covid-19 dans les jours à venir.

Continuité pédagogique à distance

"Pour rythmer le travail des élèves à distance, il est important de maintenir des rituels éducatifs." - Florent Rochedix, directeur académique adjoint des services de l'Education nationale de la Marne

Dès la semaine prochaine, les 48 écoles de la Marne fermées, l'enseignement se fera à distance. La Marne souhaite mettre en place une continuité pédagogique pour chaque élève afin d'éviter tout décrochage scolaire. Un dossier de travail serait une des solutions, tout comme un travail à rendre par jour, pour maintenir un rythme de travail. Un contact régulier avec les établissements va être mis en place. Pour les collèges et les lycées, une équipe pédagogique devrait être mobilisée pour garder un contact personnalisé pour chaque élève.

Ouverture des écoles pour les enfants le personnel soignant

Dès ce mardi 6 avril, dix écoles et sept collèges resterons ouverts pour accueillir les enfants de 3 à 15 ans du personnel de santé et des forces de sécurité intérieure, afin de perturber le moins possible leur travail.

Parmi les établissements ouverts :

  • Frignicourt : collège Pierre Gilles de Gennes
  • Vitry-le-François : école Pierre et Marie Curie
  • Vitry-en-Perthois : école primaire
  • Saint-Rémy-en-Bouzemont : école primaire

Télétravail systématique

Zdenka Avril, responsable de l'unité départementale de la Marne chez la DIRECCTE évoque le souhait du renforcement du télétravail dans les entreprises marnaises. Une activité partielle pourra être mobilisée pour la garde d'enfants où le télétravail n'est pas possible pour les parents.

Souplesse pour ce week-end

Le Préfet de la Marne a annoncé qu'une souplesse quant aux contrôles par les forces de l'ordre sera de mise pour ce week-end de Pâques. L'idée est de laisser à la population le temps de s'organiser. Mais il a ajouté qu'au-delà du couvre-feu à 19h, les contrôles vont se durcir dans tout le département dès le début de la semaine prochaine.

Article publié publié le
2.4.2021
à
16:47

Mathilde Lorrain

Contacter la rédaction
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité