Marne : un retour des 90 km/h sur les routes départementales ?

Vie locale
alerte info
contenu publi-rédactionnel

Alors que la limitation à 80 km/h des routes départementales avait été mise en œuvre le 1er juillet 2018 en France, les départements ont désormais la possibilité de relever à 90 km/h la vitesse sur certaines routes. À l’instar de son voisin Haut-Marnais Nicolas Lacroix, le président de la Marne souhaite désormais un retour à cette limitation sur une partie des routes départementales dans les mois à venir.

« 530 kilomètres, soit 13 % du réseau routier, pourraient être concernés par cette procédure de retour à 90 km/h, sur les axes principaux », a publié Christian Bruyen sur twitter le 21 janvier2021. Le président de la Marne va en effet présenter une carte à la commission départementale de la sécurité routière pour un avis consultatif.

Il est vrai que la mesure imposant les 80 km/h a toujours chagriné Christian Bruyen. « Quand je prends la route, il m’arrive de me demander si c’est très pertinent à certains endroits », avait-il confié à France Bleu en mai dernier. Pourtant, interrogé en 2019, l’intéressé ne comptait pas s’engager dans de tels travaux de sitôt : « Les contraintes imposées par l’État sont telles que l’on ne peut répondre à l’ensemble des critères sans réaliser de très lourds investissements ou en nous amenant à engager injustement notre seule responsabilité », s’était-il exprimé sur le site internet de la Marne.

Initialement désireux d’un partage de cette décision avec l’État, qui devait rendre un bilan des effets de cette mesure sur la mortalité routière, le président du département a revu sa position face au silence de ce dernier. Il souligne en effet que la baisse des accidents de la route en 2020 n’est pas liée à la limitation fixée à 80 km/h, mais bien aux confinements et couvre-feu en lien avec la crise sanitaire. « Une analyse plus fine permet d’avancer que cette mesure n’a eu aucun effet sur le nombre d’accidents », a-t-il affirmé dans le journal l’Union mercredi dernier.

Le département devra débourser entre 50 000 et 70 000 euros pour acheter et installer les nouveaux panneaux. Aucune date n’a été précisée pour l’entrée en vigueur de cette mesure à ce jour, mais la commission départementale devrait rendre son avis environ deux mois après avoir été saisie. 

Voici les axes (en rouge) listés par le Département pour un retour éventuel aux 90 km/h. «Nous travaillons sur des hypothèses de routes suffisamment larges, aux caractéristiques géographiques confortables, avec absence d’obstacles sur les rives. Ce sont des axes à caractère prioritaire où manifestement le 90 ne modifie pas intrinsèquement la sécurité des usagers», justifie Christian Bruyen. Les critères du cahier des charges sont très contraignants (lire par ailleurs).

Article publié
26.1.2021
à
15:30

Juliette Da Silva

Contacter la rédaction
Avec :
No items found.
Thèmes associés :