Photo d'illustration

Ne taillez plus vos haies !

Environnement & Météo

Ne touchez pas à votre haie ! Le printemps est arrivé, et c’est aussi la période de reproduction et de nidification qui commence pour beaucoup d’espèces. Cette année, préservons la biodiversité en ne sortant tout simplement pas notre sécateur du garage.


LA HAIE EST UN VÉRITABLE ÉCOSYSTÈME


Les haies sont des structures végétales, entretenues ou sauvages, composées d’arbres ou d’arbustes, qui sont nécessaires à la biodiversité. D’apparence, on pourrait croire que leur unique rôle est simplement esthétique, mais elles cachent de nombreuses fonctions qui sont en partie primordiales à la vie d’espèces protégées, végétales et animales. Leur taille ou leur arrachage est susceptible de causer des préjudices importants à l’environnement.

Elles constituent tout d’abord un site important de reproduction et de nidification pour les oiseaux. Les haies sont également un refuge pour les pollinisateurs et la petite faune, c’est-à-dire les espèces animales de petite taille. De plus, elles limitent les coulées de boue, participent à la filtration de l’eau, et ont une fonction brise-vent pour les troupeaux, cultures, et les bâtiments.

Le projet de la « haie champêtre » est d’ailleurs en cours : le but est de renforcer le maillage paysager dans le pays vitryat. La haie champêtre, mesurant 8 mètres sur 100 mètres, est composée d'une bande boisée bordée de banquettes enherbées. L’emplacement du projet de cette haie sera déterminé en fonction des infrastructures agroécologiques existantes.


2021 EST L’ANNÉE DE LA HAIE

L’année 2021 est l’année de la plantation des haies au niveau national. De ce fait, l’engagement de nouveaux planteurs est bienvenu, et des aides de l’Office français de la biodiversité sont disponibles pour les volontaires.  Tout le monde est concerné par ce sujet, que ce soit les particuliers, les éleveurs, ou encore les agriculteurs. «

L’objectif est de préserver et restaurer les continuités écologiques, par des actions concrètes de création d’infrastructures agroécologiques », explique la Fédération départementale des chasseurs de la Marne.

À l’occasion du début de la saison du printemps, la Fédération départementale des chasseurs de la Marne, ainsi que la Maison de la Chasse et de la Nature, ont organisé mercredi 17 mars dernier à La Chaussée-sur-Marne, une plantation de haies dans le cadre d’un projet lauréat «Trame verte et bleue » de la Région Grand Est. Le planteur M.Pestre est convaincu du bien-fondé et des nombreux atouts de la haie. Il envisage d’ailleurs de mettre en chantier à l’automne prochain des aménagements complémentaires ambitieux. Il va totalement adapter son exploitation pour reconquérir la biodiversité.


UNE RÉGLEMENTATION STRICTE

Une haie détruite peut engendrer une peine de trois ans d’emprisonnement, ainsi que 150 000 euros d’amende, pour atteinte à la conservation d’espèces animales non domestiques et pour destruction de leur habitat. En effet, les travaux sur les haies sont interdits durant la période de nidification des oiseaux, qui s’étend du 1er avril au 31 juillet. La police de l’environnement est en charge de la constatation des infractions de ce type. En dehors de cette période de nidification, l’arasement des haies ne peut se faire qu’en suivant la réglementation en vigueur.

Article publié le :
25.3.2021
à
10:17

Elise Chartier

contacter la rédaction
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité