Photo : Anne-France Marchand / Puissance Télévision
Photo de l'application TousAntiCovid et d'un certificat de vaccination qui expire le 15 février

Pass vaccinal : les changements à partir du 15 février

Sciences & Santé
alerte info
contenu publi-rédactionnel

La campagne vaccinale s’accélère : désormais, vous ne disposez plus que de quatre mois pour effectuer votre dose de rappel sous peine de voir votre pass vaccinal expirer.

Mardi 15 février prochain, le délai pour effectuer la dose de rappel passe à quatre mois maximums, et non plus sept. L’éligibilité à la dose de rappel reste fixée à 3 mois après la fin du schéma vaccinal initial, ce qui amène à un mois le délai pour réaliser son rappel. Autrement dit, les personnes qui ont achevé leur schéma vaccinal initial ou qui ont été infectées par le covid avant le 15 octobre 2021 perdront leur pass vaccinal le 15 février.

Une fois le délai de quatre mois écoulés, le QR code de votre ancien certificat de vaccination sera automatiquement désactivé et votre pass vaccinal ne sera alors plus valide.

Les personnes concernées par l’obligation de faire le rappel pour conserver le pass vaccinal sont celles de plus de 18 ans et 1 mois. Les jeunes de 16 et 17 ans ne sont pas soumis à cette mesure et peuvent conserver leur pass vaccinal valide sans réaliser la dose de rappel. Les mineurs de 12 à 15 ans ne sont pas concernés par le pass vaccinal mais uniquement par le pass sanitaire : ils n’ont donc pas l’obligation de réaliser leur rappel.

Le certificat de contre-indication médicale à la vaccinale reste valable et permet à ses détenteurs d’avoir accès aux lieux et activités nécessitant le pass vaccinal.

Le ministère des Solidarités et de la Santé apporte des précisions afin que chaque personne puisse savoir, en fonction de son schéma vaccinal, quand faire sa dose de rappel :

  • Si vous avez eu deux doses de vaccin : le rappel doit être fait quatre mois maximums après la deuxième injection.
  • Si vous avez été infecté par le Covid-19 puis que vous avez reçu une dose de vaccin avec Astrazeneca, Pfizer ou Moderna : le rappel doit être effectué au plus tard quatre mois après l’injection.
  • Si vous avez eu une dose de vaccin avec AstraZeneca, Pfizer, Moderna ou Janssen puis que vous avez contracté le Covid-19 plus de 15 jours après l’injection : le rappel doit être réalisé quatre mois maximum après l’infection.
  • Si vous avez été contaminé par le Covid-19 et qu’une dose de vaccin Janssen vous a été administrée après votre infection : le rappel doit être fait au plus tard deux mois après l’injection.
  • Si vous avez été infecté par le Covid-19 après la fin de votre schéma vaccinal initial : vous n’êtes pas soumis à la dose de rappel et votre certificat de rétablissement vous permettra d’avoir un pass vaccinal valide. Suite à un test PCR ou antigénique positif, vous pouvez récupérer ce certificat depuis le portail SI-DEP ou en version papier auprès d’un laboratoire de biologie médicale ou d’un professionnel de santé habilité à réaliser des tests. Un autotest ne permet pas de générer un certificat de rétablissement dans le cadre du pass vaccinal.
  • Si vous n’êtes pas encore éligible à la dose de rappel : votre certificat de vaccination d’une ou deux doses reste valide.

L’Assurance maladie a mis en place un simulateur permettant de savoir quand réaliser votre dose de rappel - actuellement en maintenance : Mon rappel vaccin Covid.

Quatre à cinq millions de Français sont concernés par l’expiration de leur pass vaccinal le 15 février.

Article publié publié le
11.2.2022
à
10:44

Anne-France Marchand

Contacter la rédaction
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité