Soulagement pour les agriculteurs : les dégâts des grues vont être majoritairement indemnisés

Environnement & Météo

Les agriculteurs étaient inquiets : la région Grand Est n’avaient prévu d’indemniser seulement 50% des dégâts réalisés par les grues cendrées sur les récoltes de 2020. Mais ce vendredi 12 février matin, la décision a été annoncée : ce sont 80 % des dégâts qui vont finalement être pris en charge. Cette indemnisation représente une enveloppe de 200 000 euros.

« C’est une bonne nouvelle pour la profession » se réjoui Mickaël Jacquemin, représentant FDSEA (Fédération des syndicats d’exploitants agricoles)

En effet le sujet ne devait pas être reposé à plat. Mais suite aux interpellations et craintes des agriculteurs du territoire, la vice-présidente en charge de l’agriculture et viticulture, Pascale Gaillot, est revenue sur sa décision. Plusieurs évolutions et nouveaux facteurs étaient à prendre en considération, comme par exemple les changements de comportement des grues (calendrier de migration fluctuant), ou alors les différents changements agronomes comme l’orge qui est semé plus tôt au printemps en raison du changement climatique.

De plus, Novembre dernier, 268 120 grues au lac du Der étaient présentes. Ces grands chiffres sont en effet source d’inquiétude pour le monde agricole. Ces grues cendrées, notamment espèce protégée, sont des gros oiseaux voraces : ayant un appétit important, elles se nourrissent dans les cultures lors de l’hivernage (herbes tendres, graines, plantes aquatiques, baies, racines).

Article publié le :
17.2.2021
à
14:55

Elise Chartier

contacter la rédaction
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité