Photo : Julian Carrey / Puissance Télévision

TousAntiCovid-Carnet: vers un pass sanitaire ?

Sciences & Santé

Le gouvernement expérimente pendant un mois un nouvel outil dans l’application TousAntiCovid. Disponible depuis le lundi 19 avril, il permet aux Français d’attester du résultat positif ou négatif d’un test de dépistage du Covid-19 ou à terme de certifier de son état vaccinal. « Il n’y a pour l’instant aucune nouvelle obligation, mais une nouvelle fonctionnalité pour simplifier le passage des frontières », précisait Cédric O, secrétaire d’État.

Suite à un test, il sera possible de récupérer auprès du laboratoire un document papier ou un PDF en version numérique avec dans les deux cas un QR Code. Il s’agit d’un code-barre à flasher avec le téléphone qui intègre le résultat à l’application grâce à une technologie déjà employée par l’administration française pour certifier ses documents. Lors d’un contrôle, il sera donc possible de présenter le document dans l’application ou en version papier avec le QR Code. Cédric O l’a d’ailleurs assuré « vous ne serez pas obligés de passer par l’application ».

L’objectif serait surtout de lutter contre les possibles fraudes pour les voyageurs lors des contrôles aux frontières et permettrait donc à la police de vérifier la certification des tests qui « présentent deux avantages : un caractère infalsifiable et une rapidité de lecture ». Un trafic de faux tests se développant déjà depuis quelques mois.  

L’outil sera expérimenté d’abord « sur les vols à destination de la Corse » puis aux vols à destination de l’outre-mer « dans les semaines suivantes », mais le gouvernement espère l’étendre d’ici une quinzaine de jours avec certains pays voisins de la France pour faciliter le passage des travailleurs transfrontaliers. « L’ensemble du dispositif devrait être prêt vers la fin de la deuxième quinzaine de mai » a annoncé Cédric O, il pourra dès lors être généralisé et il conviendra de décider s’il est nécessaire de le rendre obligatoire. Les attestations produites lors de la vaccination évolueront aussi pour pouvoir être intégrées à l’application avec la certification à partir du 29 avril.

Il s’agit en réalité de se conformer aux demandes de l’Union européenne qui demandait aux États de mettre en place un système similaire d’ici le 17 juin. L’UE veut en effet mettre en place d’ici fin juin un dispositif destiné à faciliter les déplacements des Européens pouvant attester qu’ils ont été vaccinés contre la Covid-19, qu’ils ont passé un test PCR ou antigénique rapide ou qu’ils sont immunisés après avoir été infectés, suite à une prise de sang dans ce dernier cas.

Cependant, le représentant ministériel a rappelé « Olivier Véran et moi-même avons déjà dit que le pass sanitaire n’était pas envisagé pour des applications quotidiennes tel qu’aller au restaurant ou dans un commerce. Des questions peuvent légitimement se poser pour des évènements un peu différents qui rassemblent énormément de personnes comme les concerts, les festivals, les salons professionnels. Cela fait encore l’objet de discussions gouvernementales ».

Cédric O a également calmé les inquiétudes en affirmant « aucune donnée de santé ne sera stockée sur l’application » mais celles-ci sont conservées en local sur les téléphones. Depuis le 2 juin 2020, l’application a été téléchargée par près de 14,7 millions de personnes.

Article publié le :
23.4.2021
à
8:50
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité