Vacciner rapidement pour éviter un nouveau confinement ?

Sciences & Santé

Ce mardi, le Président de la CCI Grand Est a lancé un appel à l’ARS Grand Est demandant expressément aux pouvoirs publics d’accélérer la campagne de vaccination afin d’éviter « un crash économique ».

À l’instar de nos voisins britanniques et allemands, la crainte d’un nouveau confinement en France est bien présente. C’est d’ailleurs ce qu’avance ce mercredi le professeur Alex Kahn, généticien, qui s’inquiète d’un scénario similaire en France dans les prochaines semaines.

Il confie à nos confrères de l’Union la nécessité de vacciner « tous les soignants sans critère d’âge (…) car nous devons protéger les plus fragiles, mais également nos soldats en ces temps de guerre. »

Un nouveau confinement serait sans conteste un nouveau désastre économique. Dénonçant la lenteur et la confusion de la campagne de vaccination, Gilbert Stimpflin, Président de la CCI Grand Est assure que « vacciner immédiatement le maximum de monde, c’est préserver les entreprises et l’emploi. L’épisode actuel va encore dégrader la confiance qui est l’ingrédient indispensable pour que l’économie redémarre. » Il s’insurge aussi de l’image que la France renvoie au monde. « Déjà nos amis allemands considèrent que notre inertie menace l’efficacité de la vaccination sur leur territoire. »

Pour l’heure, malgré une accélération annoncée en début de semaine, le gouvernement ne semble pas changer de cap. Les premières vaccinations sont timides et sont d’abord destinées aux résidents des Ehpad et aux personnels soignants. Dans les prochaines semaines, le calendrier vaccinal devrait se préciser, avec, peut-être, une accélération vers un autre public.


Article publié le :
7.1.2021
à
8:15

Lisa Lamorlette

contacter la rédaction
Avec :
No items found.
Partager cet article :
les derniers articles
publicité