Fermeture de classes : “nos enfants ne sont pas des moutons”

Éducation
alerte info
contenu publi-rédactionnel

Réunis devant l’école à la sortie des classes, les enfants scolarisés dans l’établissement scolaire Pierre Niederberger, accompagnés de leurs parents, scandent leurs revendications

La nouvelle est tombée ce mardi : une classe est menacée dans le village de Louvemont. Après avoir été informés par le maire, les parents ont décidé de se rassembler pour contester cette éventualité.

Pour l’instant, parents et élèves ne savent pas quelle classe est sur la sellette. Mais tous redoutent une chose : la baisse de la qualité de l’enseignement avec une institutrice en moins. 

De plus en plus d'écoles sont impactées 

Au même moment, à Wassy, une action similaire est menée devant l’école Camille Claudel.
Les parents ont également reçu un appel du maire annonçant la fermeture d’une classe pour la rentrée prochaine. Les conditions sont les mêmes qu’à Louvemont : personne ne sait quelle classe est concernée.

Déjà impactés par l’incendie en octobre dernier dans l’école, les parents ne souhaitent pas une perturbation supplémentaire pour les enfants. Le verdict sera donné mardi prochain, tous découvriront quelle classe et quelle enseignante devra partir. Pire, les parents, les enfants et les enseignants redoutent la fermeture des écoles de chaque village, afin d’avoir un seul et grand groupe scolaire à Wassy.

Article publié
10.2.2024
à
18:21

Brigitte Maestracci

Contacter la rédaction
Avec :
No items found.