Gaël Bossu / Puissance Télévision

Au cœur du Centre de Supervision Urbain de Saint-Dizier

Sécurité
alerte info
contenu publi-rédactionnel

Ce vendredi matin, le Centre de Supervision Urbain, le CSU, de Saint-Dizier a exceptionnellement ouvert ses portes à la presse. Situé dans les locaux de la police municipale, ce centre permet de surveiller les quelques 70 caméras de la ville et de la communauté d’agglomération.

Au sein des locaux de la police municipale de Saint-Dizier, un Centre de Supervision Urbain (CSU)prend vie. Doté de plus de 70 caméras réparties dans toute la ville ainsi que dans la communauté d'agglomération, ce centre représente un outil précieux pour la surveillance et la prévention de la délinquance.

Des yeux vigilants 24/7

Le fonctionnement du centre repose sur l'acuité et la réactivité de deux agents opérateurs. Ces derniers, armés de leur vigilance, scrutent sans relâche les images retransmises sur 9 écrans géants. Leur mission ? Détecter toute activité suspecte ou délit en cours pour alerter immédiatement les forces de l'ordre sur le terrain.

Une synergie entre police municipale et nationale

La collaboration entre la police municipale et la police nationale est renforcée grâce à ce centre de supervision. Les opérateurs jouent un rôle clé dans l'appui aux enquêtes et dossiers de la police nationale, en fournissant des images enregistrées en continu, disponibles 24 heures sur 24 et conservées pendant une durée de 15 jours.

Engagement politique pour la sécurité

La visite de ce centre a également été l'occasion pour Quentin Brière, maire de Saint-Dizier, de réaffirmer son engagement en faveur de la sécurité urbaine. Considérant la sécurité comme une priorité politique majeure, le maire souhaite mobiliser toutes les ressources nécessaires pour lutter efficacement contre la délinquance et assurer la tranquillité de ses administrés.

Article publié
9.2.2024
à
18:44
Avec :
Nicolas Fontaine
Clémentine Coppola
Thèmes associés :